Notre mission

Soutenir les organismes ainsi que les établissements scolaires venant en aide aux enfants de familles à faible revenu de notre région dans leurs programmes d’aide alimentaire et de persévérance scolaire.

Mot du président

C’est avec beaucoup de fierté que j’ai accepté la présidence de la Fondation Émile-Z.-Laviolette. Au fil des ans, chacun des membres a mis l’épaule à la roue pour faire de cette Fondation une organisation sérieuse et respectée.

À titre de président de la fondation j’invite donc mes collègues en affaires à supporter une aussi belle cause. La demande ne cesse de croître et grâce à votre support, il nous sera possible de venir en aide à ces jeunes dans le besoin. Pour cette jeunesse, pour tous ceux qui souffrent au quotidien et qui se privent de l’essentiel nous devons agir.

En se dotant d’objectifs clairs et mesurables, la Fondation a décidé d’orienter ses actions dans le but de :

  • Donner une chance égale aux enfants de la région
  • Stimuler la fierté et l’estime de soi des enfants

Historique de la Fondation

VERS SON INCORPORATION

 

Le financement des activités du Centre d’entraide Racine-Lavoie (autrefois Centre d’entraide Saint-Eustache) a toujours été une préoccupation majeure, à cause même de sa nature d’organisme communautaire.

 

À l’automne 1992, à la suite d’une proposition faite par Jean-Jacques Bouchard, membre du conseil d’administration du Centre d’entraide Saint-Eustache, un comité de financement vit le jour.  La première réunion de ce comité eut lieu le 21 novembre 1992.  Étaient présents: Jean-Jacques Bouchard, Jean-Marie Dumas, Michel Gauvin, Robert Grégoire, Martin Harvey, André Lapierre et Carole Sutherland.  Les membres étudièrent les divers moyens de financement en place et en explorèrent de nouveaux.

 

À la cinquième réunion, le 27 février 1993, Jean-Jacques Bouchard propose la création d’une fondation pour faire des collectes de fonds dont les objectifs seraient semblables à ceux du Centre d’entraide Saint‑Eustache.  On lui donnerait le nom Fondation Émile-Z.-Laviolette en souvenir d’un homme bien connu de Saint-Eustache qui a œuvré toute sa vie pour soulager la misère des pauvres dans diverses organisations de Saint-Eustache, dont celle du Centre d’entraide.  M. Laviolette est décédé 1992 et son souvenir demeurait très présent au sein de la population eustachoise.  Il a donc été aisé d’obtenir la permission de la famille Laviolette pour donner le nom de leur père à la future fondation.

 

Une demande d’incorporation, signée par Rémi Binette, Jean-Jacques Bouchard et Michel Gauvin, fut présentée aux autorités gouvernementales.  Les lettres patentes de la Fondation Émile-Z.-Laviolette furent signées et scellées le 9 juillet 1993.  Les trois membres provisoires de la fondation sollicitèrent diverses personnalités du milieu afin de former le premier conseil d’administration permanent.  Entre-temps, le comité de financement du Centre d’entraide Saint‑Eustache avait siégé 11 fois jusqu’à sa dissolution en mars 1994.

Ambassadeurs

null

Michel Prévost

Fondateur d’Investamp

null

René Goyer

Président Résidences Funéraires Goyer
null

Neil Hawthorn

Administrateur du Mouvement Desjardins